OFFICIERS DU CORPS D’ÉTAT-MAJOR TUÉS À L’ENNEMI

 

 

Plusieurs dizaines d’officiers du corps d'état-major ont été tués à l'ennemi ou sont morts des suites de leurs blessures depuis la création du corps.

 

 

BEGUIN (capitaine) : en stage au 1er régiment de marche de chasseurs d’Afrique, tué le 8 mai 1863 au combat de San-Lorenzo (Mexique)

BERAUD (lieutenant-colonel) : chef d'état-major du 16e corps d’armée de l’armée de la Loire, tué par un éclat d’obus le 15 janvier 1871 au combat de Saint-Jean-sur-Evre

BESSON (général de brigade) : commandant la 1re brigade de la 8e division du 1er corps, tué à la tête de ses troupes, le 5 avril 1871 à l’attaque de la barricade du pont de Neuilly contre la Commune

BLANC DE SAINT-HIPPOLYTE (colonel) : le 26 septembre 1849 en Algérie

BONET (capitaine) : le 4 décembre 1870 au combat de Patay

CAPITAN (capitaine) : le 11 mai 1863 au Mexique

CASSAIGNE (lieutenant-colonel) : tué par un obus comme aide de camp du général Pélissier, le 8 septembre 1855, à la prise de Malakoff

CELLER (capitaine) : le 29 décembre 1870, à la bataille de Nuits-Saint-Georges

COLSON (général de brigade) : chef d'état-major du 1er corps d’armée de l’armée du Rhin, tué le 6 août à Reichshoffen

CUVELLIER (capitaine) : tué le 10 octobre 1884 au combat de Chu (Tonkin)

DAQUIN DE SAINT-PREUX (capitaine) : tué comme aide de camp du général Brayer, le 16 août 1870, à Gravelotte

DE LA BOISSIERE (capitaine) : le 8 septembre 1855, à l'attaque de Sébastopol

DE LA BONNINIERE DE BEAUMONT (chef d'escadron) : le 24 juin 1859 à Solferino

DE LA VILLE (lieutenant-colonel) : le 8 septembre 1855, à l'attaque de Sébastopol

DE LAMBILLY (lieutenant-colonel) : blessé mortellement au combat de Ponthieu le 11 janvier 1871

DE MAUSSION (colonel) : le 9 novembre 1840 en Algérie

DE SAINT-BALMONT (capitaine) : le 24 juin 1859 à Solferino

DE VAUDRIMEY DAVOUT DE CAPPELIS (capitaine) : de l’état-major du 3e corps, tué le 1er septembre 1870 à Sedan

DENIS DE SENNEVILLE (colonel) : chef d'état-major du 3e corps, tué le 4 juin 1859 à Magenta

DOUMERC (lieutenant) : le 4 juin 1835 en Algérie

DU COS DE LA HITTE (capitaine) : le 8 septembre 1855, à l'attaque de Sébastopol

DUNEZ (lieutenant) : le 24 juin 1859 à Solferino

FALOT DE BROGNARD (capitaine) : le 13 octobre 1841 en Algérie

GABORIAU (capitaine) : le 12 juin 1849 au combat de Taourgha (Algérie)

GISBERT (capitaine) : le 1er septembre 1870 à Sedan

JOUAN DE KERVENOAEL (capitaine) : le 24 juin 1859 à Solferino

JUNOT, DUC D'ABRANTÈS (lieutenant-colonel) : chef d'état-major de la division de Failly, tué le 24 juin 1859 à Solferino

KLEIN (lieutenant) : le 8 septembre 1855, à l'attaque de Sébastopol

LACROIX (capitaine) : le 4 août 1823 pendant la guerre d'Espagne

LAPLANCHE (lieutenant, détaché aux zouaves) : le 12 septembre 1842 en Algérie

LE BRIS (chef d'escadron) : le 5 août 1848 en Algérie

LE SERGEANT D'HENDECOURT (capitaine) : tué comme officier d'ordonnance de l'Empereur, le 1er septembre 1870, à Sedan

LEFEBVRE DE RUMFORD (chef d'escadron) : le 8 septembre 1855, à l'attaque de Sébastopol

LUCAS (capitaine) : le 31 août 1870

MANCEAU (lieutenant) : le 24 juin 1859 à Solferino

MANGON DE LA LANDE (capitaine) : de l’état-major de la 2e division de cavalerie, tué le 1er septembre 1870 à Gaulier pendant la bataille de Sedan

MANGIN (capitaine) : assassiné le 25 juin 1848, à Paris, avec le général DE BRÉA

MIGNERET-RICHARD DE CENDRECOURT (capitaine) : tué comme aide de camp do général de brigade Jolivet, le 6 août 1870 à Forbach

NOGARET DE CALVIERE (capitaine) : le 18 avril 1871 (campagne contre la Commune)

PARMENTIER (chef d'escadron) : de l’état-major de la 2e division de cavalerie du 7e corps, blessé grièvement le 1er septembre 1870 au plateau de Floing pendant la bataille de Sedan, mort le 9 septembre

PERICAUD DE GRAVILLON (capitaine) : tué le 9 novembre 1870 à Coulmiers

PIQUEMAL (colonel) : chef d'état-major de la 7e division de l’armée de Paris, tué le 23 mai 1871 à la reprise de Paris contre la Commune

PROUST (capitaine) : aide de camp du général de cavalerie TILLART, tué avec son général le 1er septembre 1870 à Sedan

RAOULT (général de division) : blessé grièvement le 6 août à Froeschwiller, mort le 3 septembre

ROLLET (capitaine) : le 1er septembre 1870 à Sedan

ROZIER DE LINAGE (colonel) : le 1er septembre 1870 à Sedan

SAGET (capitaine) : en mission topographique dans le cercle de La Calle (Algérie), assassiné le 21 octobre 1840 par le chef de la tribu des Beni-Salah

SERVIER (lieutenant) : le 8 septembre 1855, à l'attaque de Sébastopol

SEZILLE DE BIARD (capitaine) : le 1er septembre 1870 à Sedan

SMET (lieutenant-colonel) : le 1er septembre 1870 à Sedan

 

Retour