Bienvenue sur le site non officiel de l'École supérieure de guerre (ESG)

Tirant les leçons des revers de la guerre de 1870-1871, le haut commandement décidait, en 1876, de réformer le corps d’état-major et de créer l'école Supérieure de Guerre.

 

Durant le conflit, il était apparu, en effet, que l'évolution des formes de guerre et la complexité croissante de la conduite des opérations, sur les théâtres européens imposait de sélectionner et de former des officiers d'état-major de qualité, aptes à seconder les chefs des grandes unités dans l'engagement au combat de masses armées de plus en plus considérables et exigeait des chefs militaires d'autres qualités que le simple courage au combat.

 

Effectifs, organisation des unités, renseignement, logistique, conduite interarmes des opérations, instruction des troupes en vue du combat, tels sont les principaux domaines où la compétence professionnelle devenait de plus en plus rigoureusement indispensable, en temps de paix comme en temps de guerre.

 

Mais il s'agissait également de donner aux futurs chefs des grandes unités ou des hauts états-majors la meilleure préparation possible à leurs responsabilités ultérieures.

 

De ce point de vue, il devenait essentiel de regrouper par une sélection adéquate, le nombre maximum des meilleurs officiers et de leur faire acquérir une véritable culture générale militaire qui pourrait ensuite être approfondie par l'expérience accumulée dans les postes tenus alternativement dans des unités et dans des états-majors de niveaux différents.

 

C'est pourquoi, dès l'origine, l'École Supérieure de Guerre s'est vue confier une double mission :

 

- donner aux officiers d'état-major, auxiliaires du commandement, une compétence professionnelle tactiques et techniques de haute qualité ;

- développer chez les futurs chefs les aptitudes à tenir ultérieurement des postes de commandement de haut niveau.

 

Cette mission, l'École l'a remplie avec distinction comme en témoigne ce jugement porté par le général Mangin, au lendemain de la victoire de 1918 : « L'École Supérieure de Guerre a donné à l'armée française des états-majors remarquables... un corps d'officiers consciencieux, à l'intelligence ouverte, resté près de la troupe... et qui a su réduire dans une large mesure les préventions forcées contre les titulaires d'un brevet et de fonctions exceptionnelles ... »

 

L’objectif de ce site est de rappeler l'extraordinaire pépinière de chefs passés sur les bancs de l'École Supérieure de Guerre car c’est elle qui montre le mieux la valeur de l'enseignement dispensé et le rôle irremplaçable de cette institution dans la formation des élites militaires.

 

Cette évocation du passé, principalement à travers des NOTICES BIOGRAPHIQUES, permet de mettre en évidence les liens étroits qui ont toujours existé entre cette École et la collectivité nationale. Elle apporte notamment le témoignage de la mort au combat de très nombreux cadres et stagiaires, rappelle les marques officielles de la reconnaissance du pays, exalte le souvenir des grands chefs de guerre et rappelle le sacrifice de plusieurs centaines d’officiers morts pour la France dans les conflits qu’a connu notre pays depuis 1876.

 

Elle n’oublie pas les nombreux officiers venus de tous les points du monde « prendre des leçons » en France à une époque où notre Pays avait un grand prestige et où son armée était au pinacle de sa renommée.

 


Contacter l'auteur

L'auteur de ce site peut être contacté à l'adresse suivante: