L’École supérieure de guerre et la scolarité en 1905




Extrait du supplément illustré du Petit journal militaire, maritime et colonial (n°29)

 

 

L’École supérieure de guerre à l’École militaire en 1905

 

L'organisation de l’École

L'École supérieure de guerre est installée à Paris, dans un superbe édifice élevé en face du Champ-de-Mars, avenue de la Motte-Piquet, et qui occupe presque la totalité d'une des faces du grand groupe de bâtiments militaires qu'on appelle l'École.


Les bâtiments consacrés à l'École se composent du château, dont le premier étage de la partie centrale sert d'appartement somptueux au général commandant l'École, tandis que le rez-de-chaussée est consacré à la splendide bibliothèque de l'École.

 

 

La bibliothèque de l’École supérieure de guerre

 

Les deux ailes contiennent la direction des études, les cabinets des professeurs, les appartements du colonel commandant en second. Par derrière, une grande cour, dite « d'honneur », entourée de belles colonnades, n'est guère utilisée que pour les exercices d'automobiles auxquels les officiers se livrent au printemps. Un grand mur couvert de lierre la sépare de cours latérales sur lesquelles donnent les issues des deux bâtiments en retour, dont le rez-de-chaussée renferme les deux amphithéâtres et diverses salles d'examens ; au premier s'alignent les salles d'étude dans lesquelles chaque officier possède un très grand pupitre permettant l'étalage des cartes.