Promotion 1926

La liste des admis au concours d’entrée à l’École supérieure de guerre en 1926 paraît au Journal officiel le 19 mars 1926.

 

La promotion compte 79 officiers : 52 viennent de l’infanterie,  5 de la cavalerie, 14 de l’artillerie, 3 du génie, 4 de l’aéronautique et 1 de l’infanterie coloniale. Ils seront rejoints par 28 officiers étrangers et par le capitaine AAGE, officier de légion servant à titre étranger.

 

Les stages réglementaires d’une durée de six mois, commencent le 7 avril 1926 :

 

- Stage automobile, du 7 au 21 avril à l’École d’automobile et de projecteurs ;

- Stage de transmissions du 22 avril au 6 mai à l’École de liaison et de transmissions ;

- Stage d’aviation du 7 mai au 22 juillet dans différents régiments d’aviation, afin d’obtenir le brevet d’observateur en avion ;

- Stages d’infanterie, d’artillerie et de cavalerie d’une durée de quinze jours chacun, dans des régiments de ces armes, pendant des périodes de manœuvres et séjours dans les camps ;

- Stage de chars de combat du 15 au 31 octobre, dans des régiments de chars.

 

Les cours de l’École supérieure de guerre débutent le 3 novembre 1926 et se terminent le 1er novembre 1928. En cours de scolarité, le capitaine BAUDRY est ajourné ; il terminera avec la promotion suivante.

 

Le président (« chef ») de promotion est le chef d’escadron RICARD.

 

Tous les élèves sortent brevetés d’état-major.

 

Cinq d’entre eux mourront pour la France : le capitaine MOREL au Maroc en 1932 ; le colonel ROUX J.-A.-E. et les lieutenants-colonels BOONE, LALOUX et NIVOIS pendant la Seconde Guerre mondiale.


Voir les biographies

Retour