Promotion 1928

Les épreuves orales se déroulent entre le 6 et le 25 février 1928 à l’École supérieure de guerre.

 

La liste des admis de la cinquantième promotion paraît au Journal officiel du 2 mars 1928. Sur les 165 candidats au concours, 83 sont admis : 41 sont de l’infanterie, 8 de la cavalerie,  16 de l’artillerie, 4 du génie, 7 de l’aéronautique,  5 de l’infanterie coloniale et 1 de l’artillerie coloniale. Le capitaine ARNAUD, admis, est décédé le 26 février 1928, avant la parution des résultats.


Conformément à des décisions parues au Journal officiel le 25 mai et le 27 mai 1928, deux intendants et deux médecins suivront la première année de cours.

 

Les stages préalables à l’entrée à l’École, d’une durée de six mois, débutent le 16 mars 1928. La partie commune, jusqu’au 30 mai, se déroule à l’École d’application d’artillerie (automobiles et projecteurs), à l’École de liaison et transmissions, dans les chars de combat, et dans l’aviation. La seconde partie a lieu du 15 juin au 30 septembre, dans l’infanterie, dans l’artillerie et dans la cavalerie, avec des durées de stage adaptées à l’arme d’origine des officiers. Pendant le mois de juillet, les officiers de l’aéronautique assistent à des tirs de DCA.

 

Après une permission de trente jours, les stagiaires rejoignent l’École supérieure de guerre le 5 novembre 1928. Vingt-cinq officiers étrangers, originaires de quinze pays différents, suivent également les cours auxquels se joindront les capitaines DONATI, GASSET et GAUSSOT, de la promotion précédente, ajournés pour différentes raisons.

 

Le président (Chef) de promotion est le commandant LAHOULLE de l'aéronautique.


Les cours se terminent le 3 novembre 1930 ; tous les officiers sortent brevetés.

 

Dix officiers de cette promotion sont morts pour la France pendant la Seconde guerre mondiale ou pendant les conflits coloniaux qui l’ont suivie : BORDEREAUX, BOUTET, DEBES, DURIAU, HARTEMANN, JANET, LABAT, PERRIN, RUMILLY, TESTART.

 

Voir les biographies

Retour