10e PROMOTION




Entrée le 1er janvier 1827, sortie le 28 janvier 1829

 

AMADIEU P.-F.

CURY Charles

DE CALVIERE

DE CETTY Antoine-Joseph-Edmond

DE COYNART Charles-Raimond (1806-1880)

DE CRUSSOL D’UZES Armand-Géraud-Victurnien-Jacques-Emmanuel (1808-1872)

DE GHAISNE DE BOURMONT A.-P.-A.-E.

PERICAUD DE GRAVILLON Hector-Joseph-Suzanne (1807-1883)

DE LA TOUR DU PIN DE GOUVERNET DE LA CHARCE Louis-Gabriel-Aynard (1806-1855)

DE LAMORTE-CHARENS-FRANCONNIÈRE Paul-Etienne-Charles (1808-1874)

DE MONTHOLON SEMONVILLE L.-F.-A.

DE SESMAISONS R.-L.-Ol.

DELECEY DE CHANGEY Louis-Charles

GUERIN DE TOURVILLE Adolphe-Irénée (1806-1890)

JOINVILLE Pierre-Albert (1806-1880)

LAJUDIE Ch.-J.-B.-E.

MALLET DE CHAUNY E.-M.-F.

MATHIEU DE FAVIERS F.-S.

MERLE DE LA BRUGIÈRE DE LAVEAUCOUPET Sylvain-François-Jules

NESMES DESMAREST Jean-Baptiste (1807-1866)

PETITGRAND Benoît (1806-1861)

ROLLAND DU NODAY E.-M.-F.


Note : « La 10e promotion (1828) compte deux généraux de division, MM. de Tourville et de Laveaucoupet ; ce dernier a fait avec une grande distinction la guerre en 1870 contre les Prussiens et celle de 1871 coutre la Commune, à la tête d'une division qu'il a menée au feu dans plusieurs affaires glorieuses ; un général de brigade, M. Nesmes-Desmaret, quelque temps premier aide de camp du prince Napoléon et son chef d'état-major en Orient ; un intendant général inspecteur, M. de Cetty ; quatre colonels : MM. de Gravillon, longtemps aide de camp du général Pelet, puis du prince Jérôme ; de Franconnière, premier aide de camp du prince Napoléon en 1859, pendant la campagne d'Italie ; Petitjean, dont le frère a été premier président de la Cour des comptes ; de la Tour du Pin : ce dernier est une des figures les plus originales de notre corps d'état-major. Issu d'une grande, ancienne et illustre famille, possesseur d'une immense fortune, M. de La Tour du Pin fut pris de deux passions irrésistibles, l'amour de l'Algérie et l'amour de la guerre ; il consacra une partie de .sa fortune à des acquisitions en Afrique et à la construction, à Alger, du magnifique hôtel portant son nom sur la place du gouvernement. Mis en retrait d'emploi par suite d'une surdité complète, ne pouvant se consoler de son inaction, il suivit en simple volontaire toutes les guerres étrangères, entre autres celle du Danemark. Dès qu'il savait qu'une expédition se préparait dans notre colonie, il y arrivait. Il voulut suivre les opérations en Orient, et périt en 1855 des blessures qu'il reçut à l'assaut de Malakoff où il assistait en amateur. Il était connu des zouaves sous le nom du colonel de la poêle à frire, à cause du cornet qu'il portait toujours pour percevoir les sons. Un autre lieutenant-colonel de la même promotion, M. de Coynard, mort récemment, homme des plus instruits, travailleur infatigable, a rendu de grands services aux lettres et à l'histoire militaire par des ouvrages remarquables ; c'est à lui que l'on doit le service sur les transports des troupes et du matériel par les voies rapides. Il est l'auteur d'un livre publié par le Spectateur militaire, le siège d'Alésia, livre qui a été fort utile, dit-on, à l'Empereur Napoléon III pour sa Vie de César. » (Histoire de l’ex-corps d’état-major)


11e PROMOTION




Entrée le 1er janvier 1828, sortie le 1er janvier 1830

 

BERNIER DE MALIGNY Jules-Pierre (1809-1870)

BRENIER DE MONTMORAND Ant.-Gust.

CHEPY Pierre-Louis-Eugène (1805-1888)

CURY Charles (1805-1883)

D’ERARD A.-A.

DE BARONCELLI DE JAVON Alexandre-Joseph-Gabriel-Marie

DE BERTIER

DE BROSSARD Raphaël-Jean-Louis (1807-1885).

DE GELIS A.-A.-M.-J.

DE LA ROCHEFOUCAULD BAYERS Charles

DE LYLE TAULANE Jules (1808-1892)

DE MAC-MAHON Marie-Edme-Patrice-Maurice (1808-1893)

DE MONTESQUIOU FEZENSAC Roger-Aimery

DE NOAILLES DE MOUCHY Charles-Philippe-Henry (1808-    )

DE SAINT-PAUL DE LAINGHEARD A.-A.

DE SUFFREN A.-H.-P.

GUILHEM DE LAGONDIE

LEBRUN Ch.-Alex.-Aug.

MICHON DE VOUGY Henri

MORIN L.-Ch.-N.

PERIGOT Marie-Théodore (1807-1888)

REGNARD Alf.-Ch.-Const.

THEVENIN DE TANLAY L.-A.

VILLENEUVE Constant


Note : « La 11e promotion, celle de 1830, a donné à l'armée un maréchal de France, Mac-Mahon, duc de Magenta, dont il est inutile de retracer ici la vie militaire héroïque ; un général de brigade, Bernier de Maligny ; trois colonels, MM. de Tanlay, grièvement blessé en Afrique, Regnard et le comte de Lagondie, les deux derniers morts colonels. » (Histoire de l’ex-corps d’état-major)


12e PROMOTION

 



Entrée le 1er janvier 1829, sortie le 31 janvier 1831

 

ANSELME dit BAPTISTE François-Anne-Léon-Barthélemy (1809-1867)

BEAUGENDRE Julien-Eugène-Elie (1808-1882)

CURE DE LA CHAUMELLE Jacques-Lazare-Théodore (….-1892)

D’ALLONVILLE Armand-Octave-Marie (1809-1867)

DE MONTHOLON SEMONVILLE A.-L.-F.-O.

DE LA VILLE Léopold-Adolphe (….-1855)

DELORGERIL Léon

DE MARTIMPREY Edmond-Charles (1808-1883)

DEMONTEIL Al.-X.-Ed.

DE NEUCHEZE Auguste-H.

DESOURS DE MANDAJORS F.-P.-C. (    -1839)

LABROUSSE DE VEYRAZEL P.-F.-G.-T.

LION Ernest-Augustin-Louis (1809-1877)

RENAULT Henri-Joseph-Barthélémy (1808-1889)

ROUAUD Léon (1808-1878)

RUFIN DE BOUGLON J.-F.-M.

TERRASSON A.-Joseph


Note : « La 12e promotion, celle de 1881, a donné à l'armée un de ses plus brillants généraux de division de cavalerie, M. d'Allonville, et un de ses meilleurs divisionnaires d'état-major, M. de Martimprey ; deux généraux de brigade, MM. Renault et Anselme. » (Histoire de l’ex-corps d’état-major)


13e PROMOTION




Entrée le 1er janvier 1830, sortie le 13 janvier 1832

 

D’AURELLE Calixte (1810-1876)

DALAMEL DE BOURNET L.-A.

DE BADEREAU DE SAINT-MARTIN G.-L.-E.

DE GAUJAL Jean-Marie-Michel-Hippolyte (1812-1870)

DE MARGUERIT Louis-Charles-Guillaume (1807-1861)

DESAINT DE MARTHILLE Jules-Louis-Dominique (1809-1880)

DUBOSC DE RADEPONT A.-L.-L.

GOURAUD Auguste-Jean-Baptiste (1810-1844)

HORIX DE VALDAN Charles-Auguste-Mathias (1810-1883)

LAHURE Octave-Jules (1809-1879)

SABATIER Raimond-Gabriel-Baptiste

TABUTEAU-DESTOUCHES Etienne-René (1809-1895)

TAISSON Nicolas


Note : « La 13e promotion (1832), qui ne compte que treize officiers, a donné un général de brigade, M. Desaint de Marthille, et un consul général en Égypte, M. Sabatier, capitaine hors cadre, puis retraité chef d'escadron. » (Histoire de l’ex-corps d’état-major)


14e PROMOTION




Entrée le 1er janvier 1831, sortie le 1er janvier 1833

 

BERTRAND

BOISSIERE

BOUSQUET

CARBONNEL

CURNIEU

DE CYRESME

DE GAUJAL Jean-Marie-Michel-Hippolyte (1812-1870)

DE GROMART DE MIMONT jules-Charles-Félix (1810-1892)

DE L’AUBESPIN

DE LA MONNERAYE

DE MARENCHES

DE MORNY Charles-Louis-Auguste (1811-1865)

DOUMERC

GOUGET

LOUPOT François-Catherine-Théophile (1809-1888)

MALOT Édouard-Joseph-Désiré-Marie (1811-1887)

MOREL DE BONCOURT Alexandre-Marie-Jules (1811-1895)

PETIT

PRICOT DE SAINTE-MARIE Jean-Baptiste-Évariste-Marie (1811-1872)

RABOU Félix-Louis-Séverin (1810-1898)

ROBERT (    -1858)

SAGET Antoine-Loup-Eugène (1808-1890)

SAGET Alexandre-Pierre-Prosper (1812-1840)

UHRICH Jean-Baptiste-Michel-Louis-Gustave (1810-1879)

 

Note : « La promotion de 1833 a donné à l'armée : un général de brigade, M. de Gaujal, mort à Strasbourg en 1870 dans les premiers jours du siège ; un colonel, M. Robert, longtemps aux bureaux arabes en Algérie, mort en 1858 ; un intendant général M. Uhrich ; un capitaine, Alexandre Saget, attiré dans un guet-apens par les Arabes et assassiné en Algérie le 22 octobre 1840, dans la province de Constantine. Cet officier, alors au 17e léger, y faisait son stage régimentaire. » (Histoire de l’ex-corps d’état-major)


Retour