15e PROMOTION

 



Entrée le 1er janvier 1832, sortie le 1er janvier 1834

 

BRAGOUSE SAINT-SAUVEUR F.-L.

CAMO Charles-Marie-Laurent-Dominique-Jérôme (1812-1890)

CHAUTAN DE VERCLY Charles (1811-1856)

DE COURSON DE LA VILLENEUVE Marie-Louis-Amand-Achille (1812-1879)

DE GIRARDIN St.-Xav.

DE HEDOUVILLE Hippolyte-Marie-Théodore (1811-1859)

DE JUGE MONTESPIEU François-Henry-Hippolyte (1809-1866)

DE MONTESSON Ch.-R.

DE NEVEU François-Edouard (1809-1871)

HECQUARD E.-P.-V.-R.

JARRAS Hugues-Louis (1811-1890)

JOUBERT

JOUVE Camille-Paul (1809-1897)

LEBRUN Barthélémy-Louis-Joseph (1809-1889)

PATAS D’ILLIERS Léon-Arthur (1809-1854)

RAYOT Louis-Fréd.-Edm.

ROBINET Charles-Félix-Napoléon (1811-1873)

SAGET Eugène (1813-1875)

SAINTE-CHAPELLE François-Alfred (1809-1895)

THOMAS Joseph-Victor (1812-1854)

 

Note : « La promotion de 1834 a donné à l'armée quatre généraux de division : MM. Le Brun, aide de camp, puis chef d'état-major de Mac-Mahon à Sébastopol et en Italie, plus tard aide de camp de l'empereur Napoléon Ill, premier aide-major de l'armée du Rhin en 1870. Commandant en chef le 12e corps à Sedan, il tira les derniers coups de fusil à Bazeilles, le soir de cette journée funeste, et commanda en 1875 le 2e corps d'armée à Rouen ; Jarras, second aide major général, puis chef d'état-major de Bazaine en 1870, qui traita avec l'ennemi de la capitulation de Metz ; Saget, longtemps chef d'état-major-général du gouverneur de Paris, mort récemment ; de Courson de la Villeneuve, mort en 1879. De cette promotion sont encore sortis : un intendant, M. de Juge ; trois généraux de brigade : MM. Camô, Robinet, Thomas, passé en 1834 dans l'infanterie, tué d'une balle à la bataille de l'Alma (1854) ; deux colonels : Hecquart et de Neveu, ce dernier longtemps aux bureaux arabes, en Algérie. » (Histoire de l’ex-corps d’état-major)


16e PROMOTION




Entrée le 1er janvier 1833, sortie le 1er janvier 1835

 

COURTOT DE CISSEY Ernest-Louis-Octave (1810-1882)

D'AUVERGNE Louis-Henri (1813-1897)

ESPIVENT DE LA VILLESBOISNET Henri (1813-1908)

LEPIC Louis-Joseph-Napoléon (1810-1875)

LETELLIER-BLANCHARD Charles-Louis-François (1814-1902)

PAJOL Charles-Pierre-Victor (1812-1891)

 

Note : « En 1835, aucune mesure importante ne fut prise à l'égard du corps d'état-major, qui reçut une promotion de vingt-cinq officiers sortis de l'École d'application. Cette promotion a donné à l’armée cinq généraux de division : M. de Cissey, commandant en chef un corps d'armée en 1871, ministre de la Guerre ; M. Espivent de La Villeboisnet, commandant un corps d'armée à la fin de la campagne de 1870 ; M. d'Auvergne, longtemps chef d'état-major de la Garde impériale ; M. Pajol ; M. Lepic, aide de camp de Napoléon III ; un général de brigade, M. Letellier-Blanchard, inspecteur de gendarmerie ; un intendant militaire, M. Bon-Durand. » (Histoire de l’ex-corps d’état-major)

 

17e PROMOTION




Entrée le 1er janvier 1834, sortie le 1er janvier 1836

 


        MANGIN (    -1848)


18e PROMOTION




Entrée le 1er janvier 1834, sortie le 1er janvier 1836

 

BRUNOT de ROUVRE Philippe (1812-1886)

DE BELGARRIC Alexandre-François-Émile (1811-1905)

DENIS DE SENNEVILLE Alphonse-Robert (1814-1859)

DENECEY DE CEVILLY Eugène-François (1814-1859)

DE SUSLEAU DE MALROY Achille-Charles-Louis (1813-1884)

DIEU Alphonse

DURRIEU Louis-François-Alfred (1812-1877)

LETELLIER VALAZÉ Charles-Romain (1812-1876)

RIBOURT Pierre Félix (1811-1895)

ROBERT Pierre-Joseph (1814-1904)

 

Note : « La promotion de·1836, forte de vingt-cinq officiers, a donné à l'armée trois généraux de division, qui tous trois ont exercé des commandements de corps d'armée : MM. Letellier-Valazé, sorti de l'École avec le numéro 1 ; Durrieu et de Susleau de Malroy ; cinq généraux de brigade, dont un tué à l'ennemi à la bataille de Solférino, M. Dieu ; un autre, M. de Belgaric, blessé grièvement à cette même bataille, puis chef d'état-major du corps d'Exea pendant le siège de Paris ; M. Ribourt, qui commanda le fort de Vincennes en 1871 ; de Rouvre et Robert, ce dernier sénateur ; un intendant, M. Denecey ; un colonel, M. de Senneville, tué dans une reconnaissance le matin de la bataille de Magenta, étant chef d'état-major général du maréchal Canrobert. » (Histoire de l’ex-corps d’état-major)


19e PROMOTION




Entrée le 1er janvier 1835, sortie le 3 mars 1837

 

AIROLLES Jean-Timothée (1814-1901)

BERAUD Albert-Hugues (1815-1871)

DOLLIN DU FRESNEL Henry-Adolphe (1813-1892)

LEFEBVRE

MAGNAN Zéphirin (1815-1855)

REGNAULT Louis-Jules-Auguste (1811-1890)

WAUBERT DE GENLIS Charles-François (1814-1878)

 

Note : « Une promotion de quinze officiers sortit de l'École d'application en 1836 (décembre), et donna à l'armée : un général de brigade, M. Waubert de Genlis, aide de camp de l'empereur Napoléon III ; deux intendants, MM. du Fresnel et Airolles ; un colonel, M. Regnault ; trois officiers supérieurs tués à l'ennemi, MM. Lefebvre, Magnan et Beraud. » (Histoire de l’ex-corps d’état-major)


Retour