Les stagiaires du Centre des hautes études militaires en 1912

Par décision ministérielle en date du 27 septembre 1911, sont désignés pour suivre en 1912 les cours du centre des hautes études militaires les officiers supérieurs dont les noms suivent:

 

INFANTERIE

 

Les lieutenants-colonels :

PAULINIER, du 88e régiment d’infanterie

GREGOIRE, sous-chef d'état-major du 17e corps d’armée

MOULINIER, du 14e régiment d’infanterie, stagiaire au 14e régiment d’artillerie

LEVY, du 103e régiment d’infanterie

MANGIN, chef de la mission marocaine

 

Les commandants :

ODRY, chef d'état-major du commandant supérieur des places du groupe de Bizerte

COURSANGE, du 52e régiment d’infanterie

MARTIN, chef d'état-major de la 3e division d'infanterie

CHALLE, chef d'état-major du commandant supérieur des places du groupe de Reims

GRANGE, du 153e régiment d’infanterie

VUILLEMOT, du 75e régiment d’infanterie, stagiaire au 58e régiment d’artillerie

SALAGNAC, commandant le 2e bataillon d'infanterie légère d'Afrique

BOUCE, de l'état-major du 19e corps d’armée

SERRET, du 117e régiment d’infanterie, état-major particulier du ministre de la Guerre.

DUBOIS, du 115e régiment d’infanterie

 

CAVALERIE

 

M. le lieutenant-colonel MENU DE MENIL, du 5e régiment de chasseurs

 

Les commandants :

MAGNIN, chef d'état-major de la 2e division de cavalerie

TILLION, état-major du général MICHEL

 

ARTILLERIE

 

Les lieutenants-colonels :

RIMAILHO, de la section technique de l'artillerie

CHAUVIN, sous-chef d'état-major du 19e corps d’armée

 

Les commandants :

DUCROCQ, du 37e régiment d'artillerie, stagiaire au 102e régiment d’infanterie

PONT, membre de la commission d'études pratiques du tir

 

GENIE

 

M. le lieutenant colonel HELLOT, de l'état-major particulier du génie, attaché à la personne du Président de la République.

 

INFANTERIE COLONIALE

 

Les lieutenants-colonels:

BOUCABEILLE, de l'état-major particulier de l'infanterie coloniale, détaché à l'état-major de l'armée.

CLAUDEL, de l'état-major particulier de l'infanterie coloniale (ministère de la guerre).

 

ARTILLERIE COLONIALE


M.le commandant PIQUEMAL, du 3e régiment d’artillerie coloniale


Les  travaux du Centre des hautes études militaires se déroulent du 1er février au 29 juillet 1912.


Retour