Promotion 1924

La liste des officiers admis à entrer à l’École supérieure de guerre en 1924 paraît au Journal officiel du 27 mars 1924. La nouvelle promotion comprend 80 officiers : 41 viennent de l’infanterie, 10 de la cavalerie, 14 de l’artillerie, 5 du génie, 4 de l’aéronautique, 5 de l’infanterie coloniale et 1 de l’artillerie coloniale. Avant l’entrée à l’École, les futurs stagiaires accomplissent les stages obligatoires dans les différentes armes.

Les cours débutent le 3 novembre 1924. Vingt-cinq officiers étrangers se joignet aux 80 Français.

Les cours  se terminent le 1er novembre 1926 ; tous les élèves sortent brevetés. Il n’y a officiellement aucun classement ; mais le colonel Pagézy, commandant en second, donne systématiquement, dans les notations de fin de stage, un aperçu de la place finale de chaque officier au sein de sa promotion.

Dans un article paru dans le bulletin trimestriel de l’association des amis de l’École supérieure de guerre, le général HALLIER a publié des notes sur l'École supérieure de guerre en 1924-1926.

Outre le « trombinoscope », quatre photographies de groupe représentant la 47e promotion ont été publiées dans un album consacré à l'ESG par l'éditeur d'art Sartony, 45 rue Laffitte, Paris.

Dix officiers de cette promotion sont morts pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale : DEMANGE, ROUSSELOT-PAILLEY et TACHET DES COMBES en 1940, GANDRE, JACQUIN, MOUGIN en 1942, MARANGE en 1943, DIDELET, FONFERRIER et MENUEL en 1945. Le général de corps d'armée DUVAL est mort pour la France en 1955 en Algérie.

Gallerie Photos :

Voir les biographies

Retour